La sophrologie kézako ?

La sophrologie est une méthode fondée en 1960 par un médecin, le neuropsychiatre Alfonso Caycedo. Elle est laïque et apolitique et s’inspire du yoga, du zen et du bouddhisme mais aussi des techniques d’hypnose.

 

Sa devise: "Pour que la conscience soit connue"

La sophrologie invite à "vivre en conscience"

 

  >>>> A mon sens, la sophrologie permet d’optimiser les personnes. Bref d’être vous mais en mieux !

 

En quoi ça consiste ?

La sophrologie est une boite à outils composée d’exercices de respiration, de mouvements dynamiques et de visualisations.

Le sophrologue, par son discours accompagne le participant vers un état situé entre veille et sommeil. C’est à ce niveau de vigilance particulier que s’effectue le travail sophrologique car il est propice à l’apprentissage et à l’émergence des capacités individuelles.

Le sophrologue explique les exercices et guide le participant par la voix. Celui-ci conserve son libre arbitre et peut adapter les propositions afin de rester dans une zone de travail confortable (pour les mouvements dynamiques comme pour les exercices de respiration et de visualisation).

La sophrologie n’est pas de la relaxation.

Si au cours d'une séance il s'installe bien une détente physique et mentale, ce n'est pas la finalité  des exercices. D'ailleurs les séances se déroulent majoritairement en position debout et assise. 

 

Mais que veut dire vivre en conscience ?

Un peu comme l’Homme qui valait 3 milliards, grâce à la sophrologie on acquiert une ouïe et une vue bionique, mais tournées vers l’intérieur de soi. Rassurez-vous, ça ne fait pas mal !

L’entraînement sophrologique (comme d’autres techniques ou arts martiaux) permet de mieux se connaître et donc de mieux se respecter. Respecter ses propres limites, respecter ses propres valeurs existentielles, aspects que le rythme de vie quotidien et les contraintes sociales nous conduisent parfois à mettre de côté.

Une des capacités mise en exergue par la sophrologie est d’être responsable. Responsable de soi, de ses actes et de ses propos.  >> C’est, selon moi, la signification de vivre en conscience.

 

Comment y arrive-t-on ?

La sophrologie est composée d’une multitude d’outils simples à acquérir et à utiliser. La finalité des séances de sophrologie avec un sophrologue est de vous conduire à la pratique en autonomie.

Cela signifie que votre investissement financier est inversement proportionnel à votre investissement personnel. Je m’explique :

2 grandes lois animent la pratique sophrologique (ce n'est pas moi qui le dit, c’est le boss Alfonso) :

-   La vivance, c’est-à-dire l’accueil sans jugement des sensations vécues durant la séance

-   La répétition vivantielle car répétition et entraînement sont les clés de l’efficacité de la sophrologie

C'est ce dernier point qui m'amène à vous expliquer de façon un peu schématique que votre investissement financier est inversement proportionnel à votre investissement personnel. Si vous pratiquez chez vous les exercices vécus en séance de façon régulière, votre corps et votre esprit vont s’enrichir de ces expériences et vous serez à même de pratiquer de façon autonome plus rapidement et quand bon vous semblera.

 

Certaines mutuelles proposent des remboursements pour les séances de sophrologie, renseignez-vous !

 

 Comment se passe une séance de sophrologie ?

Pour commencer, on bavarde. On n’est pas chez le psy, mais il faut bien que nous discutions pour savoir pourquoi vous venez voir votre sophrologue préférée. C’est un moment important lors de la 1ère séance, cela nous permet d’établir un « plan d’action ».Lors des séances suivantes, nous échangeons sur le vécu de la semaine (ou du temps écoulé depuis la séance précédente).

Ensuite vient le moment des exercices. Ils sont modulables, adaptables et parfois rigolos. Ils se pratiquent dans l’état de conscience décrit précédemment, c’est-à-dire au niveau sophro-liminal (dis donc elle se la pète un peu la sophrologue avec ses mots compliqués...) : c'est le niveau entre veille et sommeil. Ces exercices sont ponctués de courtes pauses pour accueillir les sensations : agréables, surprenantes, dérangeantes ou toute autre chose. Le but est de vivre la séance et d’en intégrer les sensations.

A la fin de la série d’exercices (mouvements, respirations et visualisations) nous faisons une pause un peu plus longue puis mon rôle est de vous raccompagner avec tact à un niveau de vigilance et d’éveil compatible avec la suite de vos activités. Vous voilà revenus à l’état initial, mais pas tout à fait, vous êtes comme enrichi de ce que vous venez d’expérimenter.

Un nouveau moment d’échange est alors indispensable. Cela vous permet de mettre en mot vos sensations et d’en prendre conscience. Cela me permet d’adapter les séances en fonction de vos ressentis, de ce qui vous plait et vous met à l’aise (et d’éviter les faux pas dans les exercices que je pourrais vous proposer à l’avenir).

Les séances de sophrologie se déroulent dans un cadre de bienveillance et de confiance mutuelle. Il se créé ce qu'on appelle "l'alliance" entre le participant et le sophrologue, vous et moi en somme.

Je suis bien sûr tenue à la discrétion professionnelle et vos problématiques et vos partages en séances restent confidentiels.

 

La sophrologie pour qui ?

Pour tout le monde ! Ou presque*

Mais il est très important d’être volontaire et motivé pour pratiquer la sophrologie. Mesdames, ne prenez pas RDV pour Monsieur votre mari sans lui en avoir parlé avant. Messieurs, l’inverse est également valable !

Pour les enfants, il est indispensable d’en avoir discuté avec eux au préalable et qu’ils soient d’accord pour réaliser des séances. Celles-ci se déroulent de préférence en tête à tête avec le sophrologue, les parents devant patienter avec un magazine (culturel et enrichissant bien sûr) en salle d’attente. La sophrologie est adaptée pour les enfants à partir de 7 ans.

* La sophrologie est contre indiquée aux personnes touchées par les psychoses en raison de la nature des exercices proposés (schizophrénie par exemple)

 

La sophrologie pour quoi faire ?

Sans être la panacée (ça se saurait et tout le monde en ferait !), la sophrologie peut être utile dans de nombreux domaines et vous aider à :

-       Gérer vos émotions

-       Apprendre à vous détendre

-       Apprendre le lâcher-prise

-       Améliorer votre sommeil (à condition que vous ne souffriez pas d’une pathologie non traitée

        relevant du domaine médical)

-       Prendre confiance en vous et améliorer votre estime de vous-même

-       Préparer un examen, une réunion ou un entretien professionnel

-       Préparer un changement de vie (changement de poste, mutation, séparation…)

-       Accroître vos capacités (concentration, apprentissage, adaptation, créativité…)

-       Préparer votre couple à la parentalité

-       Gérer le changement amené par la maladie et gérer les douleurs

-       Travailler sur l’arrêt du tabac ou d’autres problématiques d’addictions

        (à condition d’être accompagné par un professionnel de santé par ailleurs)

-      Apprendre à vous défaire de vos peurs: avion, petites bêtes et autres choses qui gâchent parfois la vie

 

Dans chaque situation, je m’engage à reconnaître les limites de mon champs d’action en tant que sophrologue et si vos demandes dépassent mon domaine de compétences, il sera de mon devoir de vous ré-orienter vers un professionnel de santé ou de vous proposer un accompagnement conjoint si nécessaire.

 

Ma formation

Parce qu’il est important de vous adresser à une personne en qui vous avez confiance, je vous parle ici de ma formation.

 J’ai suivi un cursus de 2 années au CEAS Paris (Centre d’Etude et d’Application de la Sophrologie,  www.sophrologie-ceas.org) qui fait partie de la FEPS (Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie, www.feps-sophrologie.fr). Le titre de sophrologue dispensé par la Fédération est aujourd’hui reconnu au RNCP (Registre National des Certifications Professionnelles). Bien, après tous ces acronymes, revenons à nos moutons !

Cette formation est dispensée par un grand nombre d’intervenants et c’est ce qui en fait sa qualité. Cela ouvre aux élèves sophrologues de nombreuses perspectives et offre différents points de vue sur la façon de pratiquer la sophrologie. Les formateurs sont professeur de Yoga, philosophe, infirmière, médecin, professeur ou encore ancien cadre de la pub. Tous ont eu une vie avant la sophrologie et tous ont une sensibilité différente sur sa pratique.

Cela permet de former des sophrologues non formatés et lors du cursus nous sommes incités à trouver notre propre tonalité, notre façon personnelle de proposer la sophrologie, tout en respectant la technique initialement créée par Alfonso Caycedo.

 

J’ai par ailleurs suivi des modules d’approfondissement sur :

-       "Sommeil et Vigilance" animé par C. Rome attachée au Centre du Sommeil de l'Hôtel-Dieu de Paris

-       "Sophrologie, maladies et douleurs" animé par M. Orlewski, docteur en médecine et sophrologue,

         directrice de l'Ecole de Sophrologie du Languedoc

-       "Sophrologie et stress" animé par P. Gautier, psychologue et sophrologue,

          directeur de l'Institut de Sophrologie de Rennes

-      "Sophrologie, pédagogie et apprentissage" animé par E. Denis, sophrologue et formatrice

          à l'institut de Sophrologie de Rennes

-       "Sophrologie et fibromyalgie" animé par G Haegéli, sophrologue et présidente de l'Observatoire National de Sophrologie (depuis 2015)

Cela me permet de vous proposer un accompagnement plus particulier sur ces problématiques spécifiques

 

Je suis membre du Syndicat des Sophrologues Professionnels (www.syndicat-sophrologues.fr) qui met à votre disposition un annuaire vous permettant de trouver votre sophrologue: http://annuaire.syndicat-sophrologues.fr/

J'appartient également au réseau de proximité Sophrologie et Fibromyalgie, plus d'informations sur www.reseau-sophrologues-fibromyalgie.com